Dans les marges

Le blog personnel de l'auteur Cyril Vallée.


À propos de l'auteur

Sommaire

Voici ce que dit la bio de mon site d’auteur:

Romans de Cyril Vallée Romans parus à ce jour En savoir plus sur mon site d'auteur.

Cyril est né en 1973. Il vit en Suisse avec sa famille.

Longtemps professionnel de l’urgence, il a rencontré l’écriture au travers du développement d’un scénario, coaché par Jean-Marie Roth. Ce fut une révélation, devenue une passion depuis plus de vingt ans : raconter des histoires au travers de ses écrits.

Après un premier thriller et un passage du côté de la science-fiction, il travaille actuellement sur une trilogie fantastique.

Pour en savoir plus et découvrir le développement de la série, rendez-vous sur www.cyrilvallee.com

Plus de détail

Je suis né dans la région lyonnaise, en France, plus précisément à Saint-Priest, et vit maintenant en Suisse.

J’ai passé la majorité de ma vie professionnelle dans les soins et les soins d’urgence.

Château de Saint-Priest Le Chateau de Saint-Priest Illustration du Château de Saint-Priest par Joannès Devret (1892). Wikipedia

Mon parcours rapide peut se résumer ainsi : infirmier → infimier-anesthésiste → infirmier-chef → enseignant.
Je suis actuellement technopédagogue dans un centre de formation des soins, une école où nous formons les futurs infirmiers spécialisés en soins d’urgence, d’anesthésie et soins intensifs. En 2022, nous ouvrons aussi une filière de formation pour les infirmier-ères de salle de réveil.

Mon autre activité professionnelle est donc romancier. J’écris des romans de fiction dans différents genres littéraires, avec une certaine prédilection pour le thriller, la science-fiction et le fantastique.

Internet a été fait dans l’idée de connecter les gens. Si ce que vous trouvez sur Arveed vous interpelle ou résonne avec vos idées, contactez-moi par eMail Pour m’écrire en respectant notre vie privée, cryptez votre message en utilisant ma clé publique PGP (apprenez à le faire ici).
Emprunte:
FC69 1D01 BE58 94E1 AB37 01A2 C1D6 07CF 2BFB B004
. Vous pouvez aussi me trouver sur Twitter ou Instagram. J’ai un compte d’auteur Facebook, mais ce n’est vraiment pas ma came (il est rarement mis à jour et sert principalement à lire des groupes spécifiques).

À propos de ce site web

J’ai maintenu un blog personnel sous une forme ou une autre depuis 2004. Dans Les Marges est la dernière mouture. Il est possible que j’importe de temps à autres de vieux articles.
Le site actuel est une collection de pensées qui couvrent mes points d’intérêts pour l'#écriture, la #photographie, les #outils et la #science, les #sciences humaines, mes #lectures et quelques mises à jour #personnelles.

Il est construit avec:

Archivé sur Github et mis en ligne via Netlify.

J’ai volé des idées chez:

Depuis 2020, je me rapproche de plus en plus de l’idée des formats libres, des outils FOSS, et de la pérennité des écrits sur internet (Long site ou Long content). Le passage de ce site vers une version statique est une première étape.
Plutôt que d’écrire des articles destinés à être lus une fois et à tomber dans l’oubli, j’ai aussi l’intention de donner plus de valeur au contenus de ce site en revenant et faisant des mises à jour autant que nécessaire. J’ai donc implémenté, sur certains articles ou essais un statut définissant l’état actuel du texte: ‘en progrès’ ou ‘fini’.

Comment je lis

Je suis un lecteur hybride, utilisant à la fois des ebooks, plutôt pour la fiction, et les livres papiers pour le reste de mes lectures.

J’aime la praticité des liseuses et de la technologie e-ink, qui sont en général plus légères et faciles à lire, même en plein soleil. Il m’arrive aussi de lire sur iPad ou iPhone, selon les contextes.

Les livres non-fiction sont (presque) toujours lus en broché ou relié, car je fais de nombreuses marques et annotations, avant d’y revenir plus tard pour faire une synthèse que je garde dans des fichiers .txt (Obsidian est mon outil préféré pour classer et faire des liens entre ces notes).

Mes outils informatiques

Mon premier ordinateur personnel était un Commodore 64.

En allumant le C64, on avait accès à ceci. Image oldcomputers.net

Donc, euh, ça date un peu. Cet ordinateur m’a permis de jouer (Zaxxon, Conan) mais aussi d’apprendre à coder en BASIC. Depuis lors, il y a toujours eu un ordinateur sous une forme ou une autre à la maison.
Après le C64 et un bref passage chez Atari, mon premier PC était un 8086 sous MS-DOS.
Dès 1994, j’installais une première version de Linux.

Les outils actuels

Je travaille sous Mac OS X sur un Macbook Air M1.
Côté code, je reste très basique en utilisant iTerm, zsh, oh-my-zsh, vim, et Sublime Text. J’apprends encore le Python et travaille un Apple script occasionnel.
J’ai aussi une machine Linux sous Manjaro pour d’autres projets et le maintien de mes connaissances du monde Linux, ainsi qu’un Raspberry Pi comme air gapped machine.

Mes outils pour écrire

Les premières idées sont le plus souvent consignées dans un carnet que je porte en permanence. Ensuite elles sont migrées dans un éditeur de texte basique pratique et rapide: Drafts.

Quand je m’attaque à la structure de mon roman, je vais me tourner vers Scrivener. C’est là que va se passer le gros du travail d’écriture: développement d’idée, recherches, personnages et lieux, résumé de couverture, premier jet. Absolument tout va dans Scrivener, ce qui me permet d’avoir un seul endroit pour mon projet.
J’utilise un projet Scrivener par livre, quoi que j’essaie pour la trilogie Timeskippers de garder les trois tomes dans le même projet, car j’ai besoin des références d’un tome à l’autre.

Pour certains projets, j’utilise Aeon Timeline pour régler les cohérences temporelles de l’histoire.

Ensuite, un premier export est fait vers Word, parce que tout le monde dans le milieu l’utilise, et que cela me permet un travail collaboratif avec mes correcteurs et relecteurs, et/ou avec l’éditeur.

Enfin, quand le texte est prêt, j’utilise Vellum pour fabriquer les versions ebook et brochées.

Photographie

La photographie est un de mes violons d’Ingres. Comme tout ceux qui s’y intéressent, je suis atteint du GAS Gear Acquisition Syndrome, ou dès que l’on a acquis l’objet de nos désirs (mettons, un objectif, un nouveau boitier), un nouvel objet de désir accapare instantanément notre attention, jusqu’à ce qu’on trouve un moyen d’avoir cet objet, et cela devient un problème récurrent.
On croit toujours qu’on fera de plus belles photos avec un meilleur matériel, mais tout cela n’est qu’une excuse. Rien ne remplace la pratique.

Ma découverte du plaisir de photographier date un peu, avec le Canon AE1 et un 50mm FD de ma copine de l’époque, avec un film Ilford FP4.

Mon système actuel est composé de:

  • Fujifilm XPRO-2
  • XF 18mm f1.4
  • XF 23mm f1.4 et f2
  • XF 35mm f1.4 et f2
  • XF 16-80mm f4
  • Fujifilm X100V

Les photos sont développées en rotation (selon la saison, selon mon intérêt pour une version ou une autre) dans Lightroom > Capture One > Lightroom CC, et son publiées sur Flickr, Instagram, et mon site.