Mon magasin e-books

Pourquoi acheter directement sur mon site ?

Vous pouvez sauvegarder l’ebook que vous achetez ici sur votre ordinateur et le copier sur n’importe quel appareil qui peut le lire. Aucun système de rétention de droits comme les DRM ne vous empêchera de faire ce que vous souhaitez avec vos fichiers. C’est un point crucial dans un monde changeant où vous n’aurez probablement pas le même appareil dans 2 ou 5 ans. En achetant ici mes livres sans DRM, vous pourrez les transférer vers l’appareil de votre choix sans restriction.

Personne ne pourra effacer votre achat à distance, pas même l’auteur.

Ximera au format mobiXimera au format ePub

Pour acheter, cliquez sur l’image du format qui vous convient.

Que se passe-t-il si vous perdez les fichiers achetés ici ?

Les liens de téléchargement de vos achats sont toujours actifs, vous pouvez donc télécharger les ebooks sans même me contacter.
Si vous avez perdu vos emails contenant les liens de téléchargement ou ne savez pas comment les retrouver, vous pouvez me contacter pour que je vous renvoie les liens.

Acheter mes livres sur mon site permet de vraiment me soutenir dans l’écriture de nouveaux projets de fiction.

Je n’ai pas à attendre pour toucher mes droits d’auteur et je n’ai pas à laisser une part conséquente de ces droits à un partenaire de vente.

Acheter ici est aussi sûr que sur les autres plateformes.

J’utilise un service spécialisé de paiement en ligne totalement sécurisé : vos données bancaires sont autant à l’abri que sur toute autre plateforme d’achat en ligne.

Bien entendu, je veux que mes lecteurs puissent acheter mes livres sur la plateforme de leur choix. Ce peut être vraiment très pratique d’acheter depuis votre vendeur préféré, particulièrement quand le livre est livré directement sur votre outil de lecture.

Plus d’information sur les DRM et pourquoi ils sont mauvais pour les auteurs et les lecteurs ici (chez Actualitte, en français).

Plus d’informations sur les DRM et pourquoi ils sont mauvais pour les auteurs et les lecteurs ici (en anglais).

Image d’entête de Franck BLAIS, sous licence CC.