CYRIL VALLÉE

La bataille du milieu

Temps de lecture : 2 minutes

Vous n’avez pas été dans remarquer, cher lecteur, que l’épisode 3 de Lagrange est en retard. J’avais prévu de publier cette partie la semaine dernière, et pourtant, toujours rien à l’horizon.

Rien, dites-vous ? Ce n’est pas tout à fait exact.

La lutte de l’auteur

Il y a toujours un moment, dans l’écriture d’un roman, où l’auteur lutte, ou bute sur l’histoire. Les mots peinent à sortir, même si la structure de l’histoire globale est prête, je dirais même cuite aux petits oignons, et je n’y échappe pas sur ce roman. Car oui, Lagrange est bien un roman, même si j’ai fait le choix de le publier sous un format particulier, en cinq épisodes.

Ce troisième opus est construit comme chacun, avec un début, un milieu et une fin qui doit faire avancer l’histoire globale. Rapporté à l’ensemble de la structure narrative de Lagrange, cet épisode se situe pile dans le build. La construction de l’ensemble, l’établissement des bases sur lesquelles les progrès de mon personnage principal vont se faire, tout cela se passe dans cette partie. On est loin de l’excitation de la première partie, où il s’agit d’embarquer le lecteur, et pas encore dans la tension de la fin, qui doit être surprenant et satisfaisante à la fois.

Pourtant, cette partie est aussi indispensable à l’histoire que les deux autres (bon, oui, je schématise, mais comme cela vous voyez de quoi je veux parler).

L’autre aspect des choses est lié au choix de publication — et donc d’écriture — sous le format d’épisode. C’est que cela me laisse plus le temps de diverger du plan original, et ce que je découvre en poussant un peu dans les coins mes personnages me fait envisager d’autres choses pour la suite, de nouveaux rebondissements, voir une autre fin.

En soi c’est génial, et cette expérience (ce choix de publication) fait que du coup, ce roman n’est pas du tout le même que ce qu’il aurait été si je l’avais écrit « d’une traite », comme une autre de mes histoires.

Alors, tant pis: j’ai du retard, mais cela sert l’histoire, et j’apprends encore sur mon écriture et sur moi-même. C’est tout bénéfice pour mes futurs lecteurs, même s’ils sont obligés d’attendre un peu plus que prévu.

En attendant, pas d’inquiétude : la sortie est toute proche !